Etudes d'efficacité

Sujet de recherche



Notre objectif à long terme est d'utiliser les composés actifs identifiés au cours du projet pour une protection durable des plantes. Cela nécessite un lien avec les pratiques agricoles. Ce lien est garanti par le partenaire suisse, l'Institut de recherche pour l'agriculture biologique (FiBL), participant en tant que partenaire associé sans financement Interreg. Le FiBL a accumulé une expertise de longue date dans les tests et le développement de nouveaux produits phytosanitaires pour l'agriculture biologique. Une attention particulière est accordée à la viticulture, où la protection des plantes doit être particulièrement intense pour garantir le rendement. Premièrement, les composés candidats peuvent être testés sur des plants de vigne à l'échelle du laboratoire.
À un stade ultérieur, les produits peuvent également être testés dans le propre vignoble de l'entreprise. Étant donné que les micro-organismes pathogènes entrent en compétition en une « guerre chimique », une sélection des composés candidats de la collection des souches fongiques du partenaire IBWF seront testés au FiBL au cours d'une première étape. A cet effet, un système de test d'activité des zoospores contre le pathogène responsable du mildiou de la vigne, l'Oomycete P. viticola a été mis en place. De plus, des tests de germination des spores et des tests d'inoculation des semis pour lutter contre d'autres agents pathogènes importants des plantes, tels que Phytophthora infestans (provoquant la pourriture de la pomme de terre) et Venturia inaequalis (provoquant la tavelure du pommier) seront réalisés.





Copyright © 2020 www.dialogprotec.eu     All Rights Reserved.     Impressum     Datenschutzerklärung


Logos EU und Interreg


52